Missing image

Cherchez : pour trouver votre ministère et découvrir votre appel

Share Button
CardinHE
DR H. E. Cardin,
Cleveland, Tennessee

Quand il s’agit de notre destination divine, l’ennemi veut nous aveugler ou nous distraire. « Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4 :4).

A travers sa parole, pourtant, le Seigneur ouvre nos yeux pour « voir » ce qu’il a planifié pour nous : « afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés » (Actes 26: 18). Dans notre relation, en servant Dieu, nous pouvons développer une vision spirituelle pour mieux le servir. « Voici, comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maîtres… ainsi nos yeux se tournent vers l’Eternel » (Psaumes 123 : 2).

Un exemple de cet aperçu ou de cette vision divinement inspirée est l’histoire d’Élisée qui regardait une bataille. Le serviteur d’Élisée ne pouvait pas voir ce que voyait Élisée (2 Rois 6: 15), ainsi Élisée pria : « Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Elisée » (v. 17).

C’est un fait que Dieu a un ministère, un appel pour chacun de nous. Si vous avez reçu Christ et que vos péchés sont pardonnés, vous avez un ministère d’amener les autres dans cette relation. Dans 2 Corinthiens 5: 17, 18, Paul dit : «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation ».

Alors, nous avons tous un ministère. Nous représentons Christ aux autres : « Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Corinthiens 5: 20). C’est une sérieuse responsabilité de représenter le Dieu Saint et nous ne pouvons pas le faire de nous mêmes. Il nous a rendus dignes : « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5 : 21).

Alors, comment pouvons-nous trouver ce ministère ? Comment découvrons-nous cet appel ? Pourquoi Dieu vous a-t-il placé ici sur terre ? Pourquoi êtes-vous ici ? J’aime le titre du sermon mémorable : « Que faites-vous sur la terre pour la cause du ciel ? » Même le mot « vocation » vient du latin qui signifie « appel ».

Nous allons considérer cinq moyens pour trouver votre ministère.

Regardez DEDANS 

Quels sont vos dons spirituels ? Quels sont vos talents ? Quels sont vos habiletés, vos désirs ? « Fais de l’Eternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire » (Psaumes 37: 4). Le Psalmiste instruit de « se réjouir » dans le Seigneur (Hebrew Strong, Number 6026), ce qui veut dire « d’être doux ou accommodant ». Ceci signifie que nous ne disons pas à Dieu ce que nous allons faire ; nous devenons doux, malléables et flexibles. Et Dieu mettra alors dans notre cœur ses désirs.

Si vous n’êtes pas sûr de vos dons spirituels, pensez à faire un inventaire des dons spirituels. Vous pouvez en trouver sur mon site Internet : www.hecardin.com. Il y en a plusieurs versions, mais j’aime vraiment l’inventaire Gifted2Service, où vous répondez à 125 questions pour découvrir vos forces.

Vous pouvez vous interroger sur des questions telles que : « Qu’est-ce que j’aime faire ? » « Que puis-je faire si je peux faire quelque chose ? » « Quels dons, talents, est-ce que je possède ? »

Regardez HAUT

Qu’entendez-vous Dieu dire ? C’est notre désir d’écouter la parole fraîche qui transforme les vies de la part de Dieu. Dans Jean 10, nous lisons : « les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent… d’autres brebis ; elles entendront ma voix… mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. »

Dieu nous parle et nous conduit juste comme il a conduit Jésus sur la terre. Quand Jésus a guéri l’homme à la piscine de Béthesda, on lui avait demandé pourquoi il l’avait guéri au jour de Sabbat (Jean 5: 16). Jésus a vu le Père œuvrer et il s’avança pour œuvrer avec lui (Jean 5: 17). Ainsi, nous devons développer une oreille spirituelle qui écoute. Qu’est-ce qu’il est en train de dire ? Qu’est-ce qu’il est en train de dire aujourd’hui ?

Regardez aux ALENTOURS

Une fois que vous aurez considéré vos dons et la voix de Dieu, vous pourriez aussi considérer les besoins qui sont là. Dans 1 Jean 3: 17: l’appel est présenté de la façon suivante : «Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ? »

On avait demandé une fois à Bill Wilson à l’école du dimanche à l’église Sidewalk : « Comment étiez-vous appelé ? » Il a rapidement répondu : « appelé ? Le besoin est l’appel ! » « C’est pourquoi les gens m’écoutent dire le besoin est l’appel », dit Wilson, « Je le fais avec les gens, parce que la vérité est que si vous voyez un besoin et que vous pouvez y répondre —cela devient l’appel aujourd’hui. J’ai appris que de grandes portes s’ouvrent sur de petites charnières. Ce sont les petites choses que Dieu met devant nous presque tous les jours qui font la différence » ( IPHC Experience,  27août, 2013).

Nous avons besoin des uns les autres. Si vous expérimentez le mécontentement à l’heure actuelle, cela peut être le début d’un nouveau ministère. Comme vous commencez à penser : « sûrement, nous avons besoin d’un ministère pour les célibataires » ou « nous avons besoin d’un ministère de distribution de nourritures », cela pourrait être la voix de Dieu vous présentant votre appel.

Regardez DERRIÈRE                 

Avant que David n’ait pensé à combattre Goliath, il a médité sur son passé, la façon dont Dieu était fidèle et l’avait utilisé pour tuer les lions et les ours. Regardez vos victoires passées. Considérez la fidélité de Dieu dans le passé. David a utilisé ceci comme une évidence lorsqu’il s’avança pour combattre Goliath. « Ton serviteur ira se battre avec ce philistin » (1 Samuel 17: 32).  Son leadership, sa famille l’ont découragé : « Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse » (v. 33).

Première évidence : « David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau,  je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule (v: 34, 35). Il était en train de dire, Dieu était fidèle dans le passé et Dieu le sera dans le futur. « C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a insulté l’armée du Dieu vivant » (v.36).

Certains ont gagné de grandes batailles, combattu dans les difficultés et achevé de grands parcours. D’autres sont passés à travers des situations difficiles. Dieu vous a soutenus.

Si vous êtes une personne qui écrit des journaux de votre vie, jetez un coup d’œil sur votre passé et voyez la fidélité de Dieu. Regardez d’où Dieu vous a amené. Ce que nous avons expérimenté peut nous donner de la lumière sur notre avenir. Méditez sur la parole suivante : « …qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction ! » (2 Corinthiens 1: 4).

Regardez DEVANT

Devant est la direction où nous allons. Nous avons besoin des rêveurs et des visionnaires. Nous avons encore besoin de rêver.

Les gens haïssent les rêveurs. Pourquoi ? Cela rend les gens inconfortables. Cela les force à se focaliser sur leur petite vision. Dieu a parlé au cœur de Joseph dans Genèse. Ses frères l’ont haï, même au point de vouloir le tuer.

« Ils se dirent l’un à l’autre : Voici le faiseur de songes qui arrive. Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes ; nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes » (Genèse 37: 19, 20).

Dieu vous appelle à faire de grands rêves et de grandes prières.

Si vous n’avez pas d’objectifs ni de vision, vous êtes en train de mettre votre destinée divine en danger. C’est une vérité spirituelle qui se joue même dans le monde éducationnel et professionnel.

Dans la récente publication intitulée « 8 Ways to Define and Write Our Goals (Using Imagination) » sur le site Internet Enlight8, le point est clairement établi : « En 1979, une étude était conduite parmi les étudiants en fin d’étude du MBA (Master en administration des affaires) de Harvard University leur demandant s’ils avaient établi ou non une liste de leurs objectifs pour le futur et des plans pour leur accomplissement. Le résultat : seulement trois pour cent des étudiants  avaient clairement établi une liste de leurs objectifs, 13 pour cent avaient d’objectifs, mais ils n’étaient pas écrits et 84 pour cent n’avaient pratiquement pas d’objectifs spécifiques. En 1989, ils ont fait un suivi et ont trouvé que 13 pour cent des étudiants qui avaient d’objectifs gagnaient deux fois plus que les 84 pour cent qui n’avaient pas d’objectifs. La chose la plus impressionnante même était le fait que les trois pour cent qui avaient établi une liste de leurs objectifs gagnaient en moyenne 10 fois plus que les 97 pour cent de tous les groupes mis ensemble. »

Pour trouver notre appel, nous avons besoin de faire un examen de conscience, d’entendre la voix de Dieu, de considérer nos dons et nos victoires passées, découvrir les besoins et de méditer sur nos visions et rêves. Qu’est-ce que Dieu a placé sur votre cœur ? Qu’est-ce que vous avez entendu Dieu dire ? Quels sont les besoins que vous voyez et que vous pensez que vous pouvez satisfaire ? De quelle manière Dieu a-t-il été fidèle envers vous dans le passé ? Quel rêve ou vision Dieu pourrait être en train de placer dans votre cœur ?

(Visited 166 times, 1 visits today)